Architecture

architecture des systèmes d'informationDéfinition :

L’architecture des systèmes d’information correspond à l’installation d’un nombre d’équipements nécessaire et suffisant pour assurer la bonne circulation des informations et répondre aux fonctionnalités demandées. Elle consiste également à intégrer, lors de la conception, une certaine marge d’évolution stratégique pour accompagner la croissance de l’entreprise. Pour les systèmes multi-sites, il est important de positionner judicieusement les équipements afin de garantir une bonne protection des données en cas de sinistre, sans dégrader la bonne circulation des flux d’information.

Le choix d’une bonne architecture :

Le bon choix consiste dans un premier temps à réaliser un cahier des charges des fonctionnalités à mettre en œuvre, puis dans un deuxième temps à vérifier la bonne circulation des flux d’information au sein de l’organisation physique, sites, bâtiments, bureaux, tout en intégrant les contraintes. Lors de la sélection des logiciels et des matériels, on veillera à bien vérifier la compatibilité des systèmes en cas de mutualisation, et nous évaluerons la consommation des ressources machines : processeur, mémoire, disque, réseau, pour chacune des fonctionnalités.

Exemple pratique :

Un patron nous commande la mise en œuvre un système d’information au sein d’une entreprise de 30 personnes équitablement réparties sur trois sites. Parmi les impératifs figure la contrainte d’un système à haute disponibilité pour lequel les arrêts liés à d’éventuels incidents ou pannes ne doivent pas dépasser 30 minutes, tout en respectant un budget très serré. Les fonctionnalités souhaitées sont : une messagerie unifiée avec partage possible de calendriers, un accès internet filtré et sécurisé, un système de gestion industrielle, une comptabilité et un système de stockage de documents.

Les conclusions de notre étude nous orientent vers la mise en place de deux serveurs informatiques utilisés simultanément, sur deux des trois sites. Ces serveurs sont installés à l’identique avec duplication automatique régulière des données permettant ainsi un redémarrage sur l’un des serveurs en cas d’immobilisation de l’autre, tout en gardant à disposition toutes les données des deux machines. Nous aurions pu choisir des systèmes de réplication temps réel, mais cette solution aurait été surdimensionnée par rapport à l’organisation et ne rentrait pas dans l’enveloppe budgétaire.

Nous utilisons des systèmes adaptés à moindre coût et la virtualisation permettant de faire fonctionner des systèmes hétérogènes sur la même machine. Nous installons également un système de prise de contrôle à distance pour la support continu des systèmes.

Contactez-nous